Festival de films AlimenTerre - Octobre -Novembre 2017 - à Bruxelles, Liège, Namur, Charleroi, Ottignies-LLN, Welkenraedt et Arlon. Organisé par SOSFaim.

L’enfer au paradis

image_lenfer_au_paradis_2

Synopsis

Nulle part au monde, la culture de plantes énergétiques est stimulée de manière aussi brutale que dans la province du Chocó, en Colombie. Depuis dix ans, on y assiste à une véritable guerre de pillage.

Des paramilitaires lourdement armés sillonnent les forêts en laissant une trace de sang et de feu. Ils chassent les habitants, réduisent leurs villages en cendres et s’approprient leurs terres qu’ils revendent aux producteurs de palmes. Leur violence est indescriptible : lynchages, massacres, tortures, viols, enlèvements… Les bulldozers suivent de près la terreur. Les forêts tropicales sont systématiquement détruites et remplacées par des monocultures. Là où il y avait la forêt vierge, poussent aujourd’hui les palmeraies, de plus en plus souvent rachetées par des entreprises internationales et des sociétés financières.

Chemin faisant, l’argent de la drogue est blanchi et l’huile de palme est exportée à destination de l’Europe et des Etats-Unis. Ici elle est transformée en agro-carburant mais aussi en produits de l’industrie agroalimentaire (huile de palme, margarine…) et pour la fabrication de savons, de cosmétiques, de peinture…

C’est grâce à une enquête d’investigation exemplaire, un Grand Reportage d’une acuité exceptionnelle, que nous prendrons connaissance de ce désastre humain et écologique. Derrière l’histoire du palmier africain au Chocó, c’est un enjeu dont la portée est bien plus générale, car avec l’épuisement des réserves pétrolières, la production d’agro-énergie risque de s’intensifier impitoyablement dans de nombreux autres endroits du monde. Ce sont donc des millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui sont exposés à devenir, eux aussi, victimes, de cette terrible guerre économique, moderne et sans pitié.

Production: ICTV Solferino